Calcul de performances d’un moteur asynchrone par reconstitution des paramètres d’un modèle

La modélisation des phénomènes électriques revêt une importance primordiale pour
analyser le fonctionnement de machines électriques, assurant une transition numérique
des méthodes et apportant une aide à la décision. EDF, comme de plus en plus
d’industriels, a fait le choix de s’appuyer sur des outils de calculs de champ
électromagnétique et des supercalculateurs. Un enjeu capital est la maîtrise de ces
résultats qui autorisera à terme la mise en forme d’applications métier disponible sur le
Web.
Ainsi, cette approche s’applique aux moteurs asynchrones qui sont essayés sous une
tension plus basse que leur tension nominale à rotor bloqué. EDF voudrait connaitre la
valeur du courant dans cette configuration (à rotor bloqué) lorsque le moteur fonctionne
sous sa tension nominale. Il n’est pas envisageable d’extrapoler simplement la valeur des
essais.
Une solution consiste à se servir des données disponibles (mesures), pour construire un
modèle éléments finis de la machine asynchrone. En effet, ce modèle permettra de
calculer le courant absorbé sous la tension nominale. La modélisation numérique apparaît
comme un outil utile et complémentaire aux essais de qualification pour apprécier les
performances fonctionnelles des moteurs rénovés.

détails